Numérisation avec Google : la BNF tente de calmer le jeu

Avis d’expert – Suite à la tribune enflammée de Jean-Noël Jeanneney, ancien président de la Bibliothèque nationale de France, Bruno Racine, son actuel patron refuse d’entrer dans la polémique.

Il y a quelques semaines, on apprenait que la BnF (Bibliothèque nationale de France) pourrait confier à Google la numérisation d’une partie de son patrimoine. Une réflexion qui constitue un virage à 180 degrés puisque l’institution avait repoussé une telle proposition dès 2005 et développé de son côté le projet Europeana, embryon de la future bibliothèque européenne numérique qui a vue le jour en novembre 2008.

Pour autant, les coûts importants liés à la numérisation et le budget insuffisant de la BNF auraient poussé cette dernière à se tourner vers Google.

Reste que ce choix a profondément choqué Jean-Noël Jeanneney, ancien président de la Bibliothèque nationale de France. Dans une tribune, cet historien dénonce notamment la situation de quasi-monopole dont va jouir Google dans le domaine de la diffusion en ligne de l’information et du patrimoine.

Domination écrasante

« Le moteur de recherche Google est une réussite universelle et il rend bien des services. Mais lui confier, et à lui seul, qui vit du profit de la publicité et est enraciné, en dépit de l’universalité de son propos, dans la culture américaine, la responsabilité du choix des livres, la maîtrise planétaire de leur forme numérisée, et la quasi-exclusivité de leur indexation sur la Toile, le tout étant au service, direct ou indirect, de ses seuls gains d’entreprise, voilà bien qui n’était pas supportable.

Et de poursuivre : « il n’a jamais été question d’exhaustivité mais au contraire de sélection dans le vrac, processus crucial et variable selon que l’on porte des lunettes européennes ou étatsuniennes ».

En 2005, le même homme évoquait déjà « le risque d’une domination écrasante de l’Amérique », avec ce projet…

Aujourd’hui, la BnF tente de calmer le jeu et tente de minimiser la polémique lancée par son ancien président. Dans un communiqué, Bruno Racine, l’actuel patron de l’Institution donne son point de vue.

« Il est tout à fait normal que la Bibliothèque ait des échanges avec des entreprises engagées dans la numérisation telles que Google », affirme-t-il, reprenant d’ailleurs les propos de Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d’Etat à l’économie numérique.

En savoir plus …

Source : ZDNet

A propos de la solution TooFAX® :

TooFAX® est une solution moderne et innovante de Fax dématérialisé, vous permettant l’envoi, la réception, et la sauvegarde de Fax par Internet et ou par e-mail. Depuis votre ordinateur de bureau ou portable, votre PDA, etc, TooFAX® vous permet de faxer par mail sur les 5 continents.

TooFAX® est la synthèse entre les atouts du Fax (rapidité, valeur juridique) et l’aspect pratique de l’e-mail.

– Site internet : http://www.toofax.com

– Site du service : http://www.service.toofax.com

– Vidéos de démonstration : http://www.video.toofax.com

– Groupe Facebook : http://www.facebook.com/toofax

– Club des utilisateurs de la solution : http://www.club.toofax.com

– Actualités en ligne des services TooFAX® :  http://twitter.com/toofax

– Blog  officiel de la gamme de services TooFAX® : https://toofax.wordpress.com/

– Base de données gratuite de n° de fax pour vos opérations de faxing : http://www.toofaxdata.com

Publicités

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :