Posts Tagged ‘eco-Tic’

Green IT : le gouvernement passe à la vitesse supérieure

septembre 10, 2009

Christine Lagarde, ministre de l’Économie, de l’industrie et de l’emploi, et Christian Estrosi, ministre chargé de l’Industrie, ont reçu des mains de Pascal Faure, vice-président du Conseil général de l’Industrie, de l’énergie et des technologies (CGIET), un rapport (PDF) relatif à la contribution des technologies du numérique au développement durable. Ce rapport émet 15 recommandations.

Votre avis en commentaire ?

Recommandation 1 : Mettre en place une politique d’accompagnement de l’industrie des TIC pour des composants et des produits plus durables.

Recommandation 2 : Etre plus présent dans les instances internationales de normalisation (…) et promouvoir les normes et labels (type Energy Star, EPEAT), notamment ceux qui intègrent une démarche ACV. Parallèlement surveiller les pratiques commerciales pour lutter contre (…) les labels trompeurs et le non respect de la réglementation.

Recommandation 3 : Promouvoir les usages des TIC permettant des gains écologiques grâce à :
– la promotion auprès des professionnels (notamment via le programme TICPME 2010 et via la commande publique) des produits et solutions numériques écologiques, tant par leur consommation propre que par l’empreinte environnementale de leurs usages ;
– le lancement par l’administration d’études pour disposer de référentiels, et diffuser les résultats obtenus auprès du grand public, et des fédérations professionnelles (bâtiment, énergie, transport) ;
– la réalisation par les fédérations professionnelles et la diffusion dans les autres secteurs de guides de bonne pratique mettant en évidence les gains que l’on peut obtenir grâce aux TIC.

Recommandation 4 : Faire la promotion auprès du grand public des bonnes pratiques permettant d’économiser l’énergie :
– par la diffusion de guides par les fédérations professionnelles en vue d’une utilisation optimisée des TIC par le grand public ;
– par une meilleure information en étendant aux produits bruns l’obligation d’affichage des performances énergétiques qui existe déjà pour les produits blancs, en particulier pour les PC, les boîtiers internet et les terminaux de communication électroniques (démarche communautaire en cours) ;
– réalisation d’un éco-comparateur des téléphones portables. Les constructeurs informatiques fourniront les données utiles pour la réalisation d’un éco-comparateur des PC ;
– par une action pour contrôler les labels (DGCCRF) ;
– par une meilleure ergonomie des produits ;
– par la promotion d’outils de gestion et de commande permettant au consommateur d’être acteur de sa propre empreinte écologique.

Recommandation 5 : Intensifier la formation initiale (ingénieurs, techniciens) dans le domaine des TIC, et y inclure des notions d’éco-conception (efficacité énergétique, co-conception matériel + logiciel) et d’usages responsables ;
Elaborer des outils de formation destinés aux adhérents des fédérations (bâtiment…) et promouvoir leur inclusion dans les actions prioritaires des organismes paritaires de formation (OPCA).

Recommandation 6 : Agir au niveau de l’Etat et des collectivités locales par un comportement exemplaire (impact des nouvelles réglementations, commandes publiques se référant à des normes « vertes », gestion des déchets, développement de la téléprésence dans l’administration…)

Recommandation 7 :
– Déployer largement les composants TIC pour mettre à profit les progrès réguliers en matière d’efficacité énergétique des composants ;
– Recommander leur large utilisation dans des projets de systèmes intelligents dans l’ensemble de l’économie ;
Traiter les questions écologiques sur un plan systémique ;
Evaluer l’efficacité énergétique et l’empreinte carbone des produits TIC à partir de 2012.

Recommandation 8 : Favoriser l’installation des centres de données en France dans un triple objectif de développement durable, de compétitivité de la France et d’aménagement du territoire. Notamment utiliser pour les centres de données la nouvelle procédure simplifiée en matière d’établissements classés. Approfondir la réflexion pour créer un contexte propice à l’implantation de centres de données.

Recommandation 9 :
– Mener une réflexion sur les centres de données du futur ;
– Mettre en place un observatoire sur le « Cloud computing » ;
– Faire évoluer la réglementation pour prendre en compte l’internet des objets et le « Cloud computing » ;
– Soutenir les innovations autour des centres de données innovants.

Recommandation 10 : Favoriser le travail à distance dans un double but écologique et d’aménagement du territoire, et promouvoir le développement des télécentres (soutien au démarrage).

Recommandation 11 :
– Promouvoir l’utilisation de la maquette numérique normalisée des bâtiments et des quartiers, tant dans la phase de conception que dans celle de l’exploitation, aux fins d’optimiser leur consommation d’énergie ;
– Inciter les acteurs à définir la notion de réseaux « domiciliaires » et leurs interfaces avec les différents dispositifs concernés (notamment les « compteurs intelligents »).

Recommandation 12 : Favoriser la maîtrise de la consommation d’énergie électrique grâce à la généralisation d’outils intelligents de mesure, d’affichage et de pilotage de la consommation énergétique des appartements, bâtiments et quartiers :
– réseaux domiciliaires,
– capteurs interconnectés selon des interfaces standardisées,
– affichage simple des consommations par usage.

Recommandation 13 : Promouvoir la dématérialisation « sans couture » de l’ensemble de la chaîne d’information de la logistique, en prenant en compte les étiquettes électroniques.

Recommandation 14 :
Evaluation de l’empreinte carbone de l’entreprise ;
– Contribuer (… au niveau de l’UE) à établir des outils de mesure permettant des comparaisons cohérentes entre entreprises et intégrer les évaluations de l’empreinte carbone des matériels et services TIC dans une étude d’impact globale sur le développement durable de l’économie.

Recommandation 15 : Généraliser la dématérialisation de l’ensemble des chaînes d’échanges d’informations, de contrats, ou de documents administratifs (travailler sur les outils d’authentification, d’interopérabilité et s’accorder sur des standards d’échange).

Source : ZDnet

A propos de la solution TooFAX® :

TooFAX® est une solution moderne et innovante de Fax dématérialisé, vous permettant l’envoi, la réception, et la sauvegarde de Fax par Internet et ou par e-mail. Depuis votre ordinateur de bureau ou portable, votre PDA, etc, TooFAX® vous permet de faxer par mail sur les 5 continents.

TooFAX® est la synthèse entre les atouts du Fax (rapidité, valeur juridique) et l’aspect pratique de l’e-mail.

Actualité de TooFAX® :

fax mailing facebook fax mailing wordpress fax mailing twitter

– Site internet : http://www.toofax.com

– Site du service : http://www.service.toofax.com

– Vidéos de démonstration : http://www.video.toofax.com

– Groupe Facebook : http://www.facebook.com/toofax

– Club des utilisateurs de la solution : http://www.club.toofax.com

– Actualités en ligne des services TooFAX® :  http://twitter.com/toofax

– Blog  officiel de la gamme de services TooFAX® : https://toofax.wordpress.com/

– Base de données gratuite de n° de fax pour vos opérations de faxing : http://www.toofaxdata.com

Le gouvernement mise sur le Cloud et les Eco-TIC

septembre 9, 2009

Face à l’émergence de l’informatique en nuage (« cloud computing »), qui implique l’utilisation croissante de capacités de calcul et de stockage réparties sur Internet, Christine Lagarde, ministre de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi, et Christian Estrosi, ministre chargé de l’Industrie, souhaitent voir se développer en France des centres de calcul maîtrisant leur consommation énergétique. Leurs services ont jusqu’à la fin janvier 2010 pour remettre des suggestions dans ce sens, en lien avec les acteurs concernés.

Il s’agit notamment de renforcer la contribution des technologies du numérique au développement durable suite au rapport de Michel Petit, ingénieur général des Mines. Quelles autres solutions de rupture les nouvelles technologies de l’information offrent-elles pour produire et consommer plus intelligemment ? Le rapport préconise le réseau électrique intelligent, les maquettes numériques de bâtiments et quartiers, la technologie d’identification RFID, entre autres outils désormais accessibles aux PME.

Les Ecoles des Mines et l’Institut Télécom sont sollicités pour prendre en compte, dès 2010, les notions d’éco-conception (efficacité énergétique, co-conception matériel-logiciel, usages responsables…) dans la formation des futurs ingénieurs du numérique.

Source : ZDNet

A propos de la solution TooFAX® :

TooFAX® est une solution moderne et innovante de Fax dématérialisé, vous permettant l’envoi, la réception, et la sauvegarde de Fax par Internet et ou par e-mail. Depuis votre ordinateur de bureau ou portable, votre PDA, etc, TooFAX® vous permet de faxer par mail sur les 5 continents.

TooFAX® est la synthèse entre les atouts du Fax (rapidité, valeur juridique) et l’aspect pratique de l’e-mail.

Actualité de TooFAX® :

fax mailing facebook fax mailing wordpress fax mailing twitter

– Site internet : http://www.toofax.com

– Site du service : http://www.service.toofax.com

– Vidéos de démonstration : http://www.video.toofax.com

– Groupe Facebook : http://www.facebook.com/toofax

– Club des utilisateurs de la solution : http://www.club.toofax.com

– Actualités en ligne des services TooFAX® :  http://twitter.com/toofax

– Blog  officiel de la gamme de services TooFAX® : https://toofax.wordpress.com/

– Base de données gratuite de n° de fax pour vos opérations de faxing : http://www.toofaxdata.com

Langue française : Ne dites plus Green IT, mais éco-TIC

septembre 7, 2009

Alors que le Québec est bien connu pour traduire en français de nombreux mots anglais habituellement utilisés sur la toile (un butineur par exemple), la France n’est pas en reste. La Délégation générale à la langue française et aux langues de France (du ministère de la Culture) a notamment pour mission d’enrichir et de moderniser la langue française. La sous-section France Terme a ainsi été créée pour répertorier ces mots adaptés à la toile, comme logiciel espion (spyware) et logiciel malveillant (malware).

Moliere france langue française L’un des derniers mots ou expressions « traduits » ou « adaptés » est tout simplement Green IT (Information Technology). Il s’agit pour la délégation des « techniques de l’information et de la communication dont la conception ou l’emploi permettent de réduire les effets négatifs des activités humaines sur l’environnement ».

Green IT a finalement été adapté en éco-TIC, contraction de « écotechniques de l’information et de la communication.

Publiée au Journal Officiel du 12 juillet dernier, cette expression espère bien passer dans la langue française, comme hameçonnage (phishing), pirate (cracker) ou encore bogue (bug).

D’autres mots, supportés par la Délégation, sont cependant encore peu usités par la majorité des Français, comme filoutage (encore le phishing), fouineur (hacker), arrosage (spamming), additif (add-on), appliquette (applet) et téléassistance (hotline).

« Plus de 5 000 termes ont été publiés au Journal officiel et sont accessibles sur la base de données » de France Terme explique la Délégation.

« Comment éviter la confusion créée par l’emploi en français du mot podcast au sens de télécharger, alors qu’en anglais il signifie diffuser ? L’informatique est sans doute la source la plus importante de l’emploi d’anglicismes en français. Ce vocabulaire anglo-américain souvent obscur, qui véhicule des réalités techniques difficiles à saisir et à expliquer, même pour les experts, rappelle l’emploi d’un jargon latin par les médecins de Molière ; mais, ce qui est plus grave, en s’imposant progressivement à tous, il exclut bien des gens. C’est pourquoi l’usage d’un vocabulaire français est particulièrement important dans ce domaine pour ne pas laisser s’installer une situation de « fracture numérique », où seule une partie de la population maîtrise à la fois les outils et les mots de ces technologies nouvelles » résume brièvement la Délégation générale à la langue française.

Source : PCInpact

Fax internet environnement

Novaléo, éditeur reconnu dans la convergence d’applications informatiques et Télécom poursuit son engagement dans le développement durable dans le cadre de son plan de développement durable entrepris dès 2008.

Allier sens de l’éthique et respect de l’environnement sont les deux valeurs centrales du plan de développement durable de l’éditeur à vocation Européenne. Conscients de la nécessité de préserver la planète, avec la solution de Fax par internet TooFAX®, l’entreprise s’engage dans une démarche de progrès et de réduction des impacts écologiques et se mobilise pour améliorer les pratiques.

A propos de la solution TooFAX® :

TooFAX® est une solution moderne et innovante de Fax dématérialisé, vous permettant l’envoi, la réception, et la sauvegarde de Fax par Internet et ou par e-mail. Depuis votre ordinateur de bureau ou portable, votre PDA, etc, TooFAX® vous permet de faxer par mail sur les 5 continents.

TooFAX® est la synthèse entre les atouts du Fax (rapidité, valeur juridique) et l’aspect pratique de l’e-mail.

Actualité de TooFAX® :

fax mailing facebook fax mailing wordpress fax mailing twitter

– Site internet : http://www.toofax.com

– Site du service : http://www.service.toofax.com

– Vidéos de démonstration : http://www.video.toofax.com

– Groupe Facebook : http://www.facebook.com/toofax

– Club des utilisateurs de la solution : http://www.club.toofax.com

– Actualités en ligne des services TooFAX® :  http://twitter.com/toofax

– Blog  officiel de la gamme de services TooFAX® : https://toofax.wordpress.com/

– Base de données gratuite de n° de fax pour vos opérations de faxing : http://www.toofaxdata.com