Posts Tagged ‘open source’

Gnash, clone open source de Flash, profitera aussi de l’accélération GPU

octobre 9, 2009

Le clone open source de Flash, Gnash, profitera maintenant d’une accélération matérielle lors de la lecture des vidéos au format H.264.

Gnash est un clone open source de Flash. La dernière version bêta de ce logiciel – la 0.8.6 – est datée du 14 septembre 2009.

Sa compatibilité avec Flash 7 et l’ActionScript 2 ou 3 est relativement aboutie. Gnash 0.8.6 intègre également certains éléments issus des lecteurs Flash 8, 9 et 10. Bref, c’est une solution viable pour des usages simples, par exemple la lecture de vidéos issues de YouTube, mais encore inadaptée à des tâches plus complexes, comme l’exécution des applications Flex.

La compagnie française Splitted-Desktop Systems vient d’annoncer qu’elle avait ajouté à Gnash un support permettant d’exploiter la puissance des GPU (Graphics Processing Unit) lors de la lecture de vidéos H.264.

« L’équipe Gnash apprécie la donation de Splitted-Desktop Systems qui apporte le support du décodage vidéo matériel au projet afin de permettre à nos utilisateurs d’obtenir de bien meilleures performances, ainsi que sur plus de plates-formes que le lecteur Flash d’Adobe », déclare Rob Savoye, un développeur du projet Gnash.

Cette technologie s’appuie sur l’interface d’accélération vidéo open source VA-API, laquelle supporte un nombre sans cesse croissant de solutions graphiques.

Cet apport sera essentiel pour les systèmes embarqués, à la puissance limitée, ou dans le cadre de la lecture de flux vidéo en haute définition. Rappelons par ailleurs que l’affichage de Gnash est lui aussi accéléré par le GPU, au travers de son moteur OpenGL. Dans le domaine de l’accélération matérielle, Gnash promet donc de faire jeu égal avec le futur Flash 10.1.

Source : Silicon

A propos de la solution TooFAX® :

TooFAX® est une solution moderne et innovante de fax dématérialisé, vous permettant l’envoi, la réception, et la sauvegarde de fax par internet ou par e-mail. Depuis votre ordinateur de bureau ou portable, votre PDA, etc, TooFAX® vous permet d’effectuer des opérations de faxing sur les 5 continents.

TooFAX® est la synthèse entre les atouts du Fax (rapidité, valeur juridique) et l’aspect pratique de l’e-mail.

Actualité de TooFAX® :

fax mailing facebook fax mailing wordpress fax mailing twitter

– Site internet : http://www.toofax.com

– Site du service : http://www.service.toofax.com

– Vidéos de démonstration : http://www.video.toofax.com

– Groupe Facebook : http://www.facebook.com/toofax

– Club des utilisateurs de la solution : http://www.club.toofax.com

– Actualités en ligne des services TooFAX® :  http://twitter.com/toofax

– Blog  officiel de la gamme de services TooFAX® : https://toofax.wordpress.com/

– Base de données gratuite de n° de fax pour vos opérations de faxing : http://www.toofaxdata.com

L’Open Source est bien implanté dans les SI des entreprises françaises

septembre 18, 2009

Technologie – 2,1 milliards d’euros : c’est le poids de l’Open Source en France avec 92% d’entreprises du public et du privé qui y ont recours. Et le libre gagne de nouveaux domaines du système d’information, selon l’étude 2009 de Markess. Retrouvez, en images, les chiffres de l’Open Source français.

Le recours à l’Open Source massif

Selon l’édition 2009 de l’étude de Markess consacrée à l’Open Source en France, le secteur pèse désormais (services compris) pas moins de 2,1 milliards d’euros. Et pour la grande majorité des entreprises interrogées (160 issues des secteurs public et privé), le recours au logiciel libre est un cap déjà franchi, avec un taux d’utilisation de 92% en 2009.

Les organisations du secteur public sont les plus dynamiques, budgets serrés obligent. Selon l’étude, le budget dédié à l’Open Source pèse en moyenne 14% de leur budget informatique. Dans le privé (hors IT et Télécoms), la pénétration est plus progressive. C’est d’ailleurs chez ces entreprises que les freins demeurent puisque 8% d’entre elles déclarent ne pas prévoir de recourir à l’Open Source.

Les sociétés issues du secteur de l’informatique et des télécommunications sont elles bien plus convaincues par ces solutions logicielles. Elles sont en effet 95% à y recourir, certaines y consacrant même 30% de leur budget informatique.

Les serveurs : premier marché de l’Open Source

C’est dans les solutions serveurs que le recours à l’Open Source est le plus développé. Ainsi 84% des organisations interrogées déclarent y faire appel dans ce domaine du système d’information. Un chiffre élevé qui s’explique par la maturité du libre en la matière.

Dans les domaines applicatifs (bureautique, etc.), même si le taux d’utilisation est de 76%, des barrières existent toujours, qui se lèvent progressivement. Ainsi 13% d’entreprises prévoient de faire appel à des logiciels Open Source d’ici à 2011.

Le secteur où le taux de pénétration est le plus réduit est celui de la sécurité et des réseaux, il est vrai très verrouillé par des éditeurs et constructeurs de solutions propriétaires. Aussi, 11% des organisations ne prévoient pas d’implémenter du logiciel Open Source.

Microsoft pourra-t-il un jour être accepté par la communauté des logiciels libres ?

septembre 17, 2009

C’est en substance la question que se pose Bruce Byfield dans un long article du Webzine Datamation. On reproche souvent aux ardents défenseurs des logiciels libres leur position vis-à-vis de Microsoft et de ces logiciels. Une position qui tend à diaboliser l’éditeur de Redmond et à le rendre synonyme de « mal suprême ».

Il est vrai que l’histoire de Microsoft et du libre est parsemée de mauvais souvenirs et son image auprès de cette communauté est pour le moins mauvaise. Cela rend-il pour autant tout changement impossible ? Bruce Byfield donne l’exemple de Sun qui fut longtemps un éditeur propriétaire et qui aujourd’hui est devenu un acteur important de la communauté du logiciel libre. A tel point que le récent rachat par Oracle a pu émouvoir et inquiéter la comunauté du libre. A ce sujet l’affaire n’est toujours pas tranchée en Europe ou l’accord pour cette fusion n’a pas encore été donné.

Microsoft a cependant essayé de s’acheter les bonnes grâces de la communauté que ce soit effectuant des dons à la fondation Apache, en participant en avril à un colloque sur le sujet de l’avenir des systèmes d’exploitation avec les principaux acteurs de l’open source ou en publiant sous licence GPL 20 000 lignes de codes de pilotes de périphérique pour le noyau Linux.

Cependant pour des esprits idéalistes, la liberté ne s’achète pas. C’est avant tout un changement d’attitude et des choix clairs en faveur des formats ouverts ou de l’abandon des brevets qui sont attendus. Bruce Byfield cite l’exemple de Codeplex qui contiendrait en fin de compte peu de projets d’intérêt général. La majorité des projets concernant essentiellement et directement Microsoft.

Source : TooLinux

A propos de la solution TooFAX® :

TooFAX® est une solution moderne et innovante de Fax dématérialisé, vous permettant l’envoi, la réception, et la sauvegarde de Fax par Internet et ou par e-mail. Depuis votre ordinateur de bureau ou portable, votre PDA, etc, TooFAX® vous permet de faxer par mail sur les 5 continents.

TooFAX® est la synthèse entre les atouts du Fax (rapidité, valeur juridique) et l’aspect pratique de l’e-mail.

Actualité de TooFAX® :

fax mailing facebook fax mailing wordpress fax mailing twitter

– Site internet : http://www.toofax.com

– Site du service : http://www.service.toofax.com

– Vidéos de démonstration : http://www.video.toofax.com

– Groupe Facebook : http://www.facebook.com/toofax

– Club des utilisateurs de la solution : http://www.club.toofax.com

– Actualités en ligne des services TooFAX® :  http://twitter.com/toofax

– Blog  officiel de la gamme de services TooFAX® : https://toofax.wordpress.com/

– Base de données gratuite de n° de fax pour vos opérations de faxing : http://www.toofaxdata.com

Trois projets à dominante open source labellisés par System@tic financés dans l’appel « Web innovant

septembre 16, 2009

Fin mai, la secrétaire d’Etat à l’économie numérique, Nathalie Kosciusko-Morizet, avait lancé un appel à projet « Web innovant » dans le cadre du plan de relance.

Le pôle de compétitivité System@tic Paris Région (groupe thématique logiciel libre) vient d’annoncer que trois projets de R&D collaborative à dominante open source labellisés par System@tic ont été retenus pour financement dans le cadre de cet appel à projet.

La thématique logiciel libre de System@tic compte au total 14 projets labellisés et financés. Pour le pôle, cette nouvelle vague de financements « reflète l’importance du logiciel libre et des standards ouverts comme fondement technologique du Web 2.0, importance qui avait été soulignée dans les critères de sélection de l’appel à projets » et montre « le dynamisme de la communauté des acteurs du logiciel libre au sein de System@tic, capable de se mobiliser en cinq semaines pour proposer des projets innovants et porteurs de valeurs pour l’ensemble de l’écosystème du Web francilien ».

Les trois nouveaux projets retenus, indique System@tic, sont:

* Data Publica: vise à mettre en place une place de marché sur laquelle des organismes publics ou privés (les éditeurs) peuvent publier leur méta-données ou des API d’accès à leurs données, ainsi que la ou les licences sous lesquelles ils sont prêts à la mettre à la disposition des développeurs. Le projet est porté par Araok!, en partenariat avec Nexedi et Talend.

* TioSafe: vise d’une part à faciliter l’intégration rapide de solutions Software as a Service (SaaS) et leur mise en concurrence, et d’autre part à limiter les risques d’intelligence concurrentielle liés aux technologies de type Cloud Computing. « TioSafe » constitue le chaînon manquant pour généraliser l’adoption en toute confiance des solutions Enterprise 2.0 issues du Web 2.0. Le projet est porté par Nexedi, en partenariat avec Prestashop, Oxatis, Lost Oasis et Telecom Paristech (ex-ENST)

* Wiki 3.0: vise à créer une plateforme collaborative de nouvelle génération reposant sur des modalités d’interaction et de travail en commun tirant partie à la fois de la puissance des réseaux sociaux, des possibilités d’édition collaborative de documents en temps-réel et des infrastructures cloud. Le projet est porté par XWiki, en partenariat avec l’INRIA et Mandriva.

Le volet numérique du plan de relance prévoit de consacrer « 20 millions d’euros à la réalisation d’outils logiciels pour les entreprises recourant à des techniques issues du jeu vidéo (serious game) et 10 M€ à des projets de platesformes «web 2.0», afin de donner un élan déterminant à ces nouveaux secteurs à forte croissance ». Les trois projets labellisés System@tic sont donc parmi les 44 projets « Web innovant » retenus qui se partageront 10 M€.

Source : ZDNet

A propos de la solution TooFAX® :

TooFAX® est une solution moderne et innovante de Fax dématérialisé, vous permettant l’envoi, la réception, et la sauvegarde de Fax par Internet et ou par e-mail. Depuis votre ordinateur de bureau ou portable, votre PDA, etc, TooFAX® vous permet de faxer par mail sur les 5 continents.

TooFAX® est la synthèse entre les atouts du Fax (rapidité, valeur juridique) et l’aspect pratique de l’e-mail.

Actualité de TooFAX® :

fax mailing facebook fax mailing wordpress fax mailing twitter

– Site internet : http://www.toofax.com

– Site du service : http://www.service.toofax.com

– Vidéos de démonstration : http://www.video.toofax.com

– Groupe Facebook : http://www.facebook.com/toofax

– Club des utilisateurs de la solution : http://www.club.toofax.com

– Actualités en ligne des services TooFAX® :  http://twitter.com/toofax

– Blog  officiel de la gamme de services TooFAX® : https://toofax.wordpress.com/

– Base de données gratuite de n° de fax pour vos opérations de faxing : http://www.toofaxdata.com

La Linux Foundation à Microsoft : cessez d’attaquer Linux !

septembre 14, 2009

Juridique – Sur son blog, le directeur de l’association, Jim Zemlin, soupçonne Microsoft d’avoir cédé des brevets dans le but secret de permettre à une compagnie de menacer Linux.

Le patron de la Fondation Linux n’a visiblement pas apprécié la dernière manoeuvre de Microsoft, selon lui potentiellement préjudiciable à Linux. Dans un billet publié sur le blog de l’association, Jim Zemlin dénonce la vente orchestrée par Microsoft de différents brevets relatifs à Linux.

D’après la personnalité du monde Open Source, il s’agit en l’occurence de brevets utilisés à plusieurs reprises par Microsoft pour menacer Linux, au travers de campagnes destinées à créer une incertitude en matière de droit et ainsi à détourner les entreprises du logiciel libre.

Microsoft accusé de tenir deux discours

Jim Zemlin rappelle ainsi que Microsoft entendait céder ces différents brevets à AST, une société dont l’activité consiste à acquérir des brevets, à fournir à ses membres des licences perpétuelles, puis enfin à les céder à d’autres compagnies.

Or pour le dirigeant de la Linux Foundation, Microsoft n’ignorait sans doute pas que les brevets qu’il cédait finiraient probablement dans les mains d’une compagnie susceptible d’engager des poursuites pour violation de sa propriété intellectuelle. La firme de Redmond, sans avoir à s’engager directement, aurait donc tenté de nouveau de créer un climat de peur et d’incertitude.

Jim Zemlin invite donc les dirigeants des entreprises du Fortune 500, qui dans leur grande majorité s’appuient sur des déploiements conjoints de Windows et de Linux, a faire pression sur Microsoft pour qu’il mette un terme à ces pratiques.

Ce n’est pas la première fois que Microsoft est accusé de prêcher dans ses discours l’ouverture, la collaboration avec l’Open Source et en même temps de poursuivre ses attaques, bien que moins frontalement.

Source : ZDNet

A propos de la solution TooFAX® :

TooFAX® est une solution moderne et innovante de Fax dématérialisé, vous permettant l’envoi, la réception, et la sauvegarde de Fax par Internet et ou par e-mail. Depuis votre ordinateur de bureau ou portable, votre PDA, etc, TooFAX® vous permet de faxer par mail sur les 5 continents.

TooFAX® est la synthèse entre les atouts du Fax (rapidité, valeur juridique) et l’aspect pratique de l’e-mail.

Actualité de TooFAX® :

fax mailing facebook fax mailing wordpress fax mailing twitter

– Site internet : http://www.toofax.com

– Site du service : http://www.service.toofax.com

– Vidéos de démonstration : http://www.video.toofax.com

– Groupe Facebook : http://www.facebook.com/toofax

– Club des utilisateurs de la solution : http://www.club.toofax.com

– Actualités en ligne des services TooFAX® :  http://twitter.com/toofax

– Blog  officiel de la gamme de services TooFAX® : https://toofax.wordpress.com/

– Base de données gratuite de n° de fax pour vos opérations de faxing : http://www.toofaxdata.com

Des recommandations pour des ordinateurs et des mobiles plus verts

septembre 11, 2009

Serpent de mer qui revient de plus en plus souvent maintenant, l’adaptation des produits high-tech aux préoccupations environnementales fait l’objet d’un rapport, rendu cette semaine au gouvernement. Il comprend une quinzaine de recommandations pour limiter la dépense énergétique des ordinateurs, des serveurs, des centres de données, des téléphones mobiles et autres… C’est la ministre de l’Economie et de l’Industrie, Christine Lagarde, qui a monté ce groupe de travail, appelé Développement Eco-responsable et TIC, et composé de membres du Conseil général de l’Industrie, de l’énergie et des technologies. Le document est essentiellement tourné vers le monde industriel et vers les pratiques professionnelles, mais la recommandation n° 4 aborde les usages grand public. Le rapport envisage de sensibiliser les acheteurs sur les bonnes pratiques à avoir. Il recommande par exemple une campagne de communication sur l’impact de l’usage des outils high-tech sur l’environnement. Le document demande ainsi aux fabricants et aux distributeurs de faire la promotion, dans des guides pratiques, dans les notices d’utilisation, d’usages moins consommateurs en énergie. Il préconise également la création d’un « référentiel de l’efficacité énergétique » de chaque produit, selon les différents modes de fonctionnement (allumé ou en veille, par exemple), et l’affichage des données à l’intention du consommateur. A la fois en indiquant la consommation, exprimée en unités énergétiques (watts, volts…) mais aussi en explicitant ce que cela représente sur la facture, pour que l’acheteur se fasse une idée plus concrète et soit encouragé à aller vers les appareils moins gourmands en énergie. Cette démarche vaudrait pour les PC, les modems, les périphériques, les téléphones, smartphones et autres.

Directive EcoDesign

Dans cette logique, le rapport recommande la création d’« éco-comparateurs » pour les mobiles ou les PC. C’est-à-dire un comparateur de la dépense énergétique selon les appareils et leur marque. Avec cette limite que cet outil serait alimenté par les données fournies par les fabricants eux-mêmes. En fait, ce rapport est à mettre en relation avec la directive européenne EcoDesign de 2005. Ce texte législatif a également pour objectif de faire réduire la consommation énergétique des produits électriques et électroniques avec, là aussi, la mise en place d’un affichage et d’une information au public. Mais ce n’est qu’un aspect du volet « vert » appliqué au secteur high-tech. Greenpeace est actuellement très actif pour amener les constructeurs, tels Apple, HP, Dell, Toshiba, à ne plus utiliser de produits toxiques dans leurs machines. Le sujet appellera certainement d’autres recommandations, dans un autre rapport…

Source : 01Net

A propos de la solution TooFAX® :

TooFAX® est une solution moderne et innovante de Fax dématérialisé, vous permettant l’envoi, la réception, et la sauvegarde de Fax par Internet et ou par e-mail. Depuis votre ordinateur de bureau ou portable, votre PDA, etc, TooFAX® vous permet de faxer par mail sur les 5 continents.

TooFAX® est la synthèse entre les atouts du Fax (rapidité, valeur juridique) et l’aspect pratique de l’e-mail.

Actualité de TooFAX® :

fax mailing facebook fax mailing wordpress fax mailing twitter

– Site internet : http://www.toofax.com

– Site du service : http://www.service.toofax.com

– Vidéos de démonstration : http://www.video.toofax.com

– Groupe Facebook : http://www.facebook.com/toofax

– Club des utilisateurs de la solution : http://www.club.toofax.com

– Actualités en ligne des services TooFAX® :  http://twitter.com/toofax

– Blog  officiel de la gamme de services TooFAX® : https://toofax.wordpress.com/

– Base de données gratuite de n° de fax pour vos opérations de faxing : http://www.toofaxdata.com

Le support d’extensions inauguré dans Google Chrome

septembre 11, 2009
Une extension pour vérifier l’état d’une boîte de réception Gmail Photo © Google

Le navigateur Open Source supporte désormais par défaut les extensions. Réservée pour l’heure aux développeurs, on ne sait pas encore quand cette possibilité sera ouverte au grand public. Les spéculations vont bon train.

L’information a été rendue publique le 9 septembre 2009 sur le blog d’actualités de Google Chrome. Le support d’extensions est désormais activé par défaut sur le navigateur Open Source. Cette possibilité est pour l’heure réservée aux développeurs. Google souhaite en effet mettre à contributions sa communauté pour se doter d’une bibliothèque d’extensions digne de ce nom.

Les développeurs avaient déjà la possibilité de créer et tester des extensions dans Chrome, mais il fallait pour cela passer par la ligne de commande. Désormais, plus besoin d’y avoir recours. Pour Google, l’objectif est bien de faciliter la prise en main de cette fonctionnalités par les éditeurs.

Le moteur de recherche a d’ailleurs ouvert un site pour l’occasion, mettant en avant des exemples d’extension (notamment pour vérifier l’état d’une boîte de réception Gmail, s’inscrire à des flux RSS, ou encore synchroniser ses marque-pages…). Pour Google, c’est une véritable course contre la montre qui est lancée, avec en ligne de mire la volonté de rattraper le retard accumulé sur ce terrain face à Firefox.

Les extensions s’installent très simplement, et ce sans nécessité de redémarrer le navigateur. Pour l’heure, difficile de dire dans quelle future version finale de Chrome le support d’extensions sera activé. Il est probable qu’il le sera dans la version 3.0, mais pour le moment Google n’a pas communiqué sur ce point.

Source : JDNet

A propos de la solution TooFAX® :

TooFAX® est une solution moderne et innovante de Fax dématérialisé, vous permettant l’envoi, la réception, et la sauvegarde de Fax par Internet et ou par e-mail. Depuis votre ordinateur de bureau ou portable, votre PDA, etc, TooFAX® vous permet de faxer par mail sur les 5 continents.

TooFAX® est la synthèse entre les atouts du Fax (rapidité, valeur juridique) et l’aspect pratique de l’e-mail.

Actualité de TooFAX® :

fax mailing facebook fax mailing wordpress fax mailing twitter

– Site internet : http://www.toofax.com

– Site du service : http://www.service.toofax.com

– Vidéos de démonstration : http://www.video.toofax.com

– Groupe Facebook : http://www.facebook.com/toofax

– Club des utilisateurs de la solution : http://www.club.toofax.com

– Actualités en ligne des services TooFAX® :  http://twitter.com/toofax

– Blog  officiel de la gamme de services TooFAX® : https://toofax.wordpress.com/

– Base de données gratuite de n° de fax pour vos opérations de faxing : http://www.toofaxdata.com

Etranges marchandages de brevets autour de Linux et Microsoft

septembre 10, 2009

Le spectre de la guerre froide entre Microsoft et Linux ressurgit. Aux Etats-Unis, l’Open Invention Network (OIN), une filiale commune d’IBM, Novell, Red Hat, Philips, Sony et NEC, a racheté hier 22 brevets auprès d’une autre organisation, l’AST (Allied Security Trust). L’événement aurait pu passer inapercu, l’activité de l’OIN consistant justement à acquérir des brevets et à les débarrasser de leurs obligations propriétaires pour protéger Linux d’éventuelles procédures en justice. Mais, fait étrange, ces brevets appartenaient jusqu’en juillet dernier à Microsoft. Ils couvriraient des technologies déjà déployées dans Linux et, ce sans que personne n’ait su qu’elles étaient susceptibles de faire l’objet de royalties. Petit retour en arrière.

Des billes pour traîner Linux en justice

Le feu a été mis aux poudres en juillet dernier, quand Microsoft a mis aux enchères ces 22 brevets explicitement relatifs à Linux lors d’une vente privée dont les participants étaient triés sur le volet. Parmi eux, se trouvaient des cabinets d’avocats. Keith Bergelt, le CEO de l’OIN, avance que ces mêmes avocats auraient pu s’emparer des brevets et intenter à la communauté Linux le procès dans lequel Microsoft avait finalement refusé de s’investir lui-même. Une pratique courante aux Etats-Unis ; d’ailleurs, Linux a déjà connu durant plusieurs années des démêlées similaires avec l’éditeur SCO. Celui-ci, même s’il n’a jamais pu gagner son procès, a réussi à entretenir un climat de doute nuisible à l’activité commerciale de Linux. Dans un communiqué officiel, Keith Bergelt soupçonne Microsoft d’avoir volontairement écarté l’OIN de cette vente en juillet dernier.

Dangereux brevets

La transaction a finalement été conclue avec le conglomérat AST, qui centralise l’achat de propriétés intellectuelles pour une quinzaine d’acteurs de l’informatique, dont Cisco et HP. Selon le Wall Street Journal, qui a révélé le premier l’affaire, les responsables d’AST auraient rapidement pris conscience de la dangerosité de ces brevets et se seraient empressés de les revendre à l’OIN. D’autant que l’AST a l’obligation de remettre sur le marché tous les brevets qu’il a acquis au bout d’un an, afin que d’autres entreprises puissent utiliser la propriété intellectuelle.

Des questions subsistent

Microsoft a-t-il toujours des velléités d’attaques vis-à-vis de Linux ? Nul ne le sait et le mystère plane toujours sur cette affaire. L’OIN se refuse pour l’heure de citer les technologies que couvrent ces brevets et ne communique pas le prix des différentes transactions. Au mieux sait-on par un communiqué de Microsoft que ces brevets avaient initialement été rachetés à SGI en 2002, au moment où celui-ci amorçait son virage vers Linux en agrémentant ce système de plusieurs bibliothèques issues de son Unix historique, Irix. On ne peut s’empêcher de faire le lien entre cette anecdote et les intrigantes menaces de procès que Steve Ballmer avait scandées dès novembre 2006 à l’égard des acteurs de l’open source, Red Hat en tête. A l’époque, il était question de remettre en cause la gratuité et le libre échange de Linux, c’est-à-dire les fondements de toute son économie. L’affaire avait fini par se tasser au profit d’une nouvelle politique d’interopérabilité entre Windows et Linux. Dans tous les cas, le feuilleton ne semble pas terminé. Selon la rumeur, Microsoft détiendrait environ 180 autres brevets soi-disant violés par Linux et toujours en sa possession…

Source : 01Net

A propos de la solution TooFAX® :

TooFAX® est une solution moderne et innovante de Fax dématérialisé, vous permettant l’envoi, la réception, et la sauvegarde de Fax par Internet et ou par e-mail. Depuis votre ordinateur de bureau ou portable, votre PDA, etc, TooFAX® vous permet de faxer par mail sur les 5 continents.

TooFAX® est la synthèse entre les atouts du Fax (rapidité, valeur juridique) et l’aspect pratique de l’e-mail.

Actualité de TooFAX® :

fax mailing facebook fax mailing wordpress fax mailing twitter

– Site internet : http://www.toofax.com

– Site du service : http://www.service.toofax.com

– Vidéos de démonstration : http://www.video.toofax.com

– Groupe Facebook : http://www.facebook.com/toofax

– Club des utilisateurs de la solution : http://www.club.toofax.com

– Actualités en ligne des services TooFAX® :  http://twitter.com/toofax

– Blog  officiel de la gamme de services TooFAX® : https://toofax.wordpress.com/

– Base de données gratuite de n° de fax pour vos opérations de faxing : http://www.toofaxdata.com

Ubuntu One, pour quoi faire ?

septembre 9, 2009

Confirmant l’évolution du service Ubuntu One, Canonical a procédé le 08.09.2009 au changement d’adresse de ce service qui sera désormais accessible via l’URL https://one.ubuntu.com. L’ancienne URL https://ubuntuone.com a bien sûr été redirigée vers la nouvelle, pour éviter toute perte de trafic 🙂

Bien que le service Ubuntu One soit en version bêta, et donc susceptible d’être amélioré et complété par l’ajout de nouvelles fonctionnalités, je dois bien avouer que je le trouve ni innovant, ni compétitif. Je dis cela un peu à regret car Canonical compte très certainement sur ce type de service pour financer le développement de Ubuntu. Reste que c’est mon impression en tant qu’utilisateur de Ubuntu qui aurait préféré dire : « Enfin, voilà le service que j’attendais depuis longtemps ! ».

En fait, si je suis aussi peu enthousiaste c’est tout simplement parce qu’il existe déjà beaucoup de services de sauvegarde en ligne et donc que Ubuntu One doit faire face dès son lancement  à de très sérieux concurrents, bien plus performants et matures,  et même dans certains cas multi-plateformes.

Au final, je suis partagé entre l’idée que Ubuntu One ne puisse être qu’un service de sauvegarde en ligne « de plus », sans grand intérêt ni avenir, ou bien qu’il y ait derrière tout cela quelque chose de plus passionnant, et même mieux, quelque chose d’utile. Mais quoi ?

Si j’étais tout à fait convaincu du bien fondé des services de support proposés par Canonical, je le suis nettement moins dans le cas présent. J’espère sincèrement que Canonical ne fait pas fausse route dans sa recherche légitime de services pouvant lui assurer des revenus nécessaires à son équilibre financier et à son développement.

Source : ZDNet

A propos de la solution TooFAX® :

TooFAX® est une solution moderne et innovante de Fax dématérialisé, vous permettant l’envoi, la réception, et la sauvegarde de Fax par Internet et ou par e-mail. Depuis votre ordinateur de bureau ou portable, votre PDA, etc, TooFAX® vous permet de faxer par mail sur les 5 continents.

TooFAX® est la synthèse entre les atouts du Fax (rapidité, valeur juridique) et l’aspect pratique de l’e-mail.

Actualité de TooFAX® :

fax mailing facebook fax mailing wordpress fax mailing twitter

– Site internet : http://www.toofax.com

– Site du service : http://www.service.toofax.com

– Vidéos de démonstration : http://www.video.toofax.com

– Groupe Facebook : http://www.facebook.com/toofax

– Club des utilisateurs de la solution : http://www.club.toofax.com

– Actualités en ligne des services TooFAX® :  http://twitter.com/toofax

– Blog  officiel de la gamme de services TooFAX® : https://toofax.wordpress.com/

– Base de données gratuite de n° de fax pour vos opérations de faxing : http://www.toofaxdata.com

Le premier appareil photo open source

septembre 8, 2009

Des spécialistes de l’imagerie numérique de l’Université de Stanford viennent de concevoir ce qui est probablement le premier appareil photo open source.

frankencamera-2.0-2-sshbalfrankencamera-2.0-3-sshbal Le Frankencamera, dont le nom fait référence au vilain Frankenstein, repose sur une base matérielle issue d’un Nokia N95, un objectif de chez Canon et une bonne dose d’ingéniosité pour assembler le tout. Effectivement, le résultat est au dire même de ces créateurs « moche » mais fonctionnel.

Ce n’est donc pas du côté du matériel qu’il nous faut rechercher « d’ouverture », mais dans le logiciel. En effet, le Frankencamera est propulsé par un noyau Linux et l’ensemble du code utilisé pour exploiter l’appareil sera d’ici un an rendu public. Le but recherché est d’obtenir un système d’exploitation complet pour lequel il serait possible de télécharger des applications pour ajouter de nouvelles fonctions à son APN.

Pour Marc Levoy qui dirige ce projet, il s’agit de fournir à court terme une plate-forme de développement à bas coût disponible d’abord pour les organismes de recherche en traitement numérique de l’image. Son ambition est d’ouvrir la possibilité de développer des algorithmes capables d’indiquer à l’appareil photo quoi faire dans la microseconde qui suit en fonction des multiples informations disponibles sur la scène en cours de photographie.

Lire l’intégralité de cet article sur le site de Philippe SCOFFONI

Source : Philippe.scooffoni.net

A propos de la solution TooFAX® :

TooFAX® est une solution moderne et innovante de Fax dématérialisé, vous permettant l’envoi, la réception, et la sauvegarde de Fax par Internet et ou par e-mail. Depuis votre ordinateur de bureau ou portable, votre PDA, etc, TooFAX® vous permet de faxer par mail sur les 5 continents.

TooFAX® est la synthèse entre les atouts du Fax (rapidité, valeur juridique) et l’aspect pratique de l’e-mail.

Actualité de TooFAX® :

fax mailing facebook fax mailing wordpress fax mailing twitter

– Site internet : http://www.toofax.com

– Site du service : http://www.service.toofax.com

– Vidéos de démonstration : http://www.video.toofax.com

– Groupe Facebook : http://www.facebook.com/toofax

– Club des utilisateurs de la solution : http://www.club.toofax.com

– Actualités en ligne des services TooFAX® :  http://twitter.com/toofax

– Blog  officiel de la gamme de services TooFAX® : https://toofax.wordpress.com/

– Base de données gratuite de n° de fax pour vos opérations de faxing : http://www.toofaxdata.com